Augmentation mammaire par pose d’implant en Tunisie

Les seins aussi bien que le visage chez la femme font l’objet d’une attention particulière, autant de sa part elle-même que de la part des autres, de la société qui y fixe en permanence son regard. C’est que si le visage détermine d’emblée la beauté, les seins traduisent aussi bien la féminité, la sensibilité qu’ils renferment la sensualité. Autrement dit, les seins sont autant le symbole de la maternité que celui de la sensualité.

De nos jours, c’est d’ailleurs ce second aspect qui prévaut. Les femmes font de plus en plus attention à leur poitrine, à la forme de leurs seins et à leur volume. C’est cet intérêt manifeste qui justifie le recours à la chirurgie d’augmentation mammaire par pose d’implants en Tunisie.

L’augmentation des seins pourquoi ?

Certes la starisation a entraîné un changement de perspective dans le regard que l’on porte sur-soi. Avec l’hypermédiatisation, on en est arrivé au développement d’un certain mimétisme poussant les « no name » à vouloir sortir justement du régime de l’inconnu. C’est ainsi que des femmes « banales » du jour au lendemain ont choisi de faire de la pose de la prothèse mammaire une occasion de se faire connaître.

Il faut dire toutefois qu’à côté de celles qui font de la plastie d’augmentation mammaire juste un effet de mode, il y en a qui y font recours pour corriger une anomalie génétique des seins, en l’occurrence cette malformation mammaire que l’on nomme l’aplasie mammaire ou l’hypoplasie mammaire. L’un se caractérise par l’absence totale de seins et l’autre par un développement insuffisant des seins. Aussi pour palier à ces défauts « masculinisant » la pose d’implants devient une nécessité.

Quoi qu’il en soit et quelle que soit la raison, la chirurgie d’augmentation mammaire apporte une énorme satisfaction à la plupart des femmes qui y recourent. Aussi bien sur le plan physique que psychologique, l’augmentation des seins entraîne d’importants bénéfices sur la silhouette et dans l’esprit. Il y a une amélioration esthétique sur le plan morphologique et une amélioration sur la qualité de vie.

Prix augmentation mammaire Tunisie

Le tarif de la chirurgie d’augmentation des seins en tunisie varie généralement en fonction du type de prothèses. Une augmentation mammaire avec pose de prothèses rondes coûte 2400 € tandis que celle avec pose de prothèses anatomiques s’élève à 2600 €.

Intervention Tarifs Séjour
Augmentation mammaire 2600 € 5 nuits/ 6 jours


Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire réussie ?

La chirurgie d’augmentation des seins par pose d’implants en tunisie se fait suivant plusieurs critères qui déterminent les conditions de la réussite de l’intervention.
Une augmentation des seins doit d’emblée se faire suivant le désir de la patiente, mais aussi dans le respect de son anatomie ou de sa morphologie. Ses deux aspects, désir et anatomie, sont capitaux. Il s’agit dans chaque intervention, de réaliser le désir du patient tout en évitant d’avoir une poitrine de « bimbo », des seins artificiels. Le résultat d’une chirurgie d’augmentation des seins doit être naturel.

Pour cette raison, il faut non seulement savoir choisir l’implant mammaire, mais aussi, le chirurgien doit être capable de déterminer l’apparence de la poitrine en fonction de la forme et de la taille des seins, de la proportion de la silhouette, de la forme du thorax, de l’élasticité du sein, de la densité de la glande et de l’épaisseur de l’enveloppe cutané. Ce sont ces éléments qui permettent au chirurgien de projeter la nouvelle poitrine. A partir des ces éléments, il peut déterminer la voie d’abord donc définir la position des cicatrices, la position de l’implant aussi bien que la forme de la prothèse.

Comment choisir son implant ?

Le chirurgien ne peut décider ni de la taille ni de la forme de l’implant. Néanmoins, il doit accompagner la patiente dans sa décision. Plusieurs facteurs entrent en compte dans le choix d’un implant. On retiendra néanmoins les suivants :

  • Le volume de remplissage de la prothèse. Moins un implant mammaire est rempli, plus il est souple certes. Il peut néanmoins faire l’objet d’une complication tardive comme le développement des plis sur la paroi.

  • L’épaisseur de la paroi prothétique. Un implant qui a une bonne épaisseur à une plus longue durée de vie ce qui limite les interventions futures. Néanmoins, une implant ayant une paroi fine se fait moins sentir, donc est plus confortable.

  • L’épaisseur des tissus de l’implant. Il faut bien en discuter avec le chirurgien si l’on redoute l’idée d’avoir à sentir son implant.

Tout compte fait, les prothèses utilisées pour l’augmentation des seins sont remplies de gel de silicone. Non seulement l’enveloppe en silicone est assez résistante, mais même en cas de rupture de l’implant, il n’y a pas écoulement dans les seins comme c’est le cas avec la prothèse remplie de sérum physiologique qui est d’ailleurs interdite dans la plupart des pays.

Le choix d’un implant de forme ronde ou anatomique se fera aussi suivant le besoin de la patiente. Mais pour avoir des seins avec une forme naturelle, l’implant anatomique est le plus indiqué.

Un implant lisse ou texturé ne garantit pas l’absence de plis sur la prothèse de même que l’on ne peut espérer seulement sur la texture de l’implant pour éviter que la prothèse ne « tourne », le déplacement de la prothèse. Seul un choix judicieux de l’implant et la qualification du chirurgien peuvent garantir le succès d’une implantation mammaire.

Technique chirurgicale d’une augmentation des seins

La chirurgie d’augmentation des seins par pose de prothèses peut se faire suivant trois schémas :

  • La prothèse peut être positionnée devant le muscle. C’est ce qu’on appelle rétro-musculaire ou rétro-pectorale. Cette technique a plusieurs avantages : le contrôle de la forme du sein, l’impossibilité d’un déplacement prothétique, le maintien de la forme du sein même en cas de contraction musculaire. Son inconvénient c’est que la technique retro-pectorale n’est pas indiquée pour les femmes minces, de même qu’elle complique la mammographie.

  • La technique rétro-glandulaire. Ici l’implant est positionné entre le muscle et la glande mammaire. On parle aussi de technique prépectorale. Parmi ses avantages, il y a le fait de ne pas voir les contours de l’implant, la limitation du risque de développement de coque prothétique ou contracture capsulaire, examen mammographique plus facile. Pour les inconvénients, il y a la déformation du sein en cas de contraction musculaire, risque de déplacement de la prothèse, absence de précision dans le contrôle du remplissage du sein.

  • La technique du dual-plan qui implique les deux approches précédentes.

Enregistrer