Bypass Gastrique en Tunisie

Le bypass gastrique est une technique mixte qui permet le traitement chirurgical de l’obésité. On parle de technique mixte en chirurgie de l’obésité pour désigner une intervention qui joue un rôle restrictif et aussi malabsorptif.

Plus spécifiquement, le bypass contrairement à la sleeve gastrectomie qui supprime une partie de l’estomac, consiste à réaliser plutôt un court-circuit de l’estomac, afin d’en faire une petite poche. Comme l’estomac n’est pas supprimé, et que le patient désormais doit consommer seulement une petite quantité d’aliments pour voir son estomac se remplir, on définit alors le bypass comme une technique restrictive et aussi malabsorptive.

La chirurgie bariatrique doit son développement à la croissance de l’obésité, et aussi à l’échec des traitements médicamenteux de l’obésité ou de la diète parfois imposée aux patients obèses, sans parler alors de l’activité physique qui dans ce cas paraît inutile. Le bypass gastrique en Tunisie fait partie des interventions chirurgicales qui permettent de traiter l’obésité en provoquant une perte de poids du patient.

Aujourd’hui réalisée par laparoscopie avec des résultats très satisfaisants, le bypass gastrique présente néanmoins, contrairement au cerclage gastrique des complications précoces postopératoires. Mais les complications tardives du bypass sont inférieures à celle de l’anneau gastrique.

Tout compte fait, il est important de savoir quels sont les avantages et les inconvénients du bypass dans le traitement de l’obésité morbide, ses indications, le volume de poids que le bypass permet de perdre, etc., avant de prendre une décision.

Principe du bypass

Le bypass est une technique mixte qui associe aussi bien la restriction alimentaire, grâce à la nouvelle poche d’estomac d’environ 20 ml, et la malabsorption à cause du court-circuitage de la partie distale de l’estomac, du duodénum ainsi que du grêle proximal.

La quantité de lipides, de glucides et de protéines ingurgitée généralement est réduite grâce à ce montage. Néanmoins le bypass ne provoque pas une dénutrition dans la mesure où la compensation partielle de la partie court-circuitée est assurée par la partie terminale du grêle et du côlon.

L’intervention consiste à réduire une partie de l’estomac, et à faire un court-circuit d’une partie de l’intestin grêle. Peu d’aliments sont par conséquent consommés et leur circulation de l’estomac vers l’intestin grêle est plus rapide.

Cette intervention est principalement indiquée pour les personnes qui présentent un IMC ≥ 40 associé à des comorbidités. C’est au bypass que l’on fait recours lorsque les autres techniques de la chirurgie de l’obésité semblent inefficaces.

Prix bypass

Le bypass gastrique comme d’autres interventions de la chirurgie de l’obésité se réalise dans un package permettant au patient de bénéficier de la chirurgie et d’un séjour pour sa convalescence à l’hôtel. Le tarif d’un bypass gastrique en tunisie s’élève à 6950€.

Intervention Tarifs Séjour
Bypass Gastrique 6950€ 4 nuits /5 jours


Déroulement de l’intervention

Le bypass gastrique se déroule sous cœlioscopie en 3h. L’intervention consiste à sectionner une partie de l’estomac sans l’enlever, mais d’en faire une poche d’environ 25 ml sur laquelle sera anastomosé l’intestin grêle. Une deuxième anastomose est possible suivant la technique adoptée, qu’il s’agisse du bypass ou du mini-bypass.

Résultat de l’intervention

La perte de poids après un bypass gastrique est évaluée à 75 % du poids du patient avant l’intervention. Mais la pérennité de ce résultat dépend surtout du respect des règles alimentaires et de la pratique d’une activité physique régulière.

Les complications du bypass

Il est observé généralement 1 an après l’intervention, une carence vitaminique, notamment la vitamine B12 chez environ 70 % des patients. Ceci est du au fait que l’absorption au niveau gastrique et duodénal de la vitamine B12 est essentiellement élective et qu’il n’y a pas de compensation.

C’est pourquoi, pour palier à ce déficit vitaminique, la supplémentation est nécessaire est se fait par injection intramusculaire. Une injection d’environ 1000 µg est réalisée par mois ou deux fois par mois, selon la réaction du patient. La supplémentation par voie orale n’est généralement pas conseillée en raison du court-circuit gastrique.

Par ailleurs, outre le manque de vitamine B12, environ 50% de personnes opérées par bypass présente une carence en fer et près de 15 % une anémie. La substitution peut se faire par voie orale ou par perfusion en prenant les précautions qui s’imposent chez la femme ménopausée.

Associée le plus souvent à une macrocytose, la carence en acide folique concerne près de 40 % de patients obèses opérés par bypass gastrique. Pour corriger ce déficit, une prescription d’un dosage de 1mg/jr est suffisante.

Il est à noter aussi qu’après un bypass, on observe une malabsorption de calcium et de vitamine D chez d’autres patients. D’où l’importance du suivi médical régulier après un bypass qui permet entre autre de palier au déficit nutritionnel.